LA COLERE & SON MESSAGE



S'accorder un espace pour se poser, revenir à soi et s'assoir avec les émotions qui sont à nos côtés pour plusieurs raisons notamment celle de nous délivrer un message nous concernant.

Les émotions sont les gardiennes de ressources enfouies en nous, elles viennent déposé des informations qui nous guident, nous orientent dans notre quotidien.

La colère est une émotion, gardienne elle aussi de ressource . . .

Parfois elle donne la sensation d'un volcan entrant en irruption, la lave ayant été, bien trop longtemps endormie, au creux de notre plexus, notre corps émotionnel, physique, psychique, vital.


Comment a t elle pris cette forme ?

Nous avons en tant qu'humain, une capacité assez incroyable d'étouffer les émotions, de les ignorer, les mettre de côtés, les rendre illégitimes, le "c'est pas le moment', "j'ai pas le temps", etc . . .

L'émotion va alors se déposer à un endroit de nos corps et attendre qu'un événement, une expérience de vie réanime sa présence. Cependant à chaque ignorance, s'ajoute l'émotion suivante !

Pas de regret, l'humain a été conçu ainsi, pour autant nous avons aussi la capacité de nous rééduquer et accueillir pleinement les émotions, de façon à nous respecter dans notre ensemble et en tout temps.


Que l'on soit petit, moyen grand ou bébé, enfant, adolescent, adulte, . . . la colère parle :

- besoin non respecté

- schéma qui ne répond pas, plus, à qui nous sommes

- effet miroir, une part d'ombre mise en lumière ( ouille ça pique l'égo)

- communication non alignée à soi

- une blessure ( trahison, abandon, injustice, rejet, humiliation) qui demande à être écoutée, entendue, guérie, libérée, pacifiée, aimée, honorée, remerciée

- identification à l'autre

- non respect de soi

- . . .


Est ce que l'autre, celle ou celui qui allume la colère est responsable ? En réalité elle/ lui, nous fait un cadeau remplit d'amour pure : celui de nous libérer. Parce que chacune des colères rencontrés ne sont pas dû au hasard, chacune d'elle vibre une part de nous, une part qui vibre bas, qui pulse vers la sortie pour se libérer et rejoindre la lumière.

Alors quand notre enfant appuie sur un point bien précis, expulsant une colère de nos différents corps, accueillons la puis remercions notre enfant de nous avoir permis de nous libérer, nous alléger.



S'assoir chaque jour avec nos émotions


Comme un instant, lorsque nous allons prendre notre douche, nous laver les dents, préparer notre repas, ranger notre chambre, aérer nos draps, prenons un temps au minimum une fois dans la journée, pour se retrouver seul(e), sans être interrompu.

L'espace de quelques minutes.

S'assoir, respirer en conscience.

Revenir en notre centre par notre inspiration et respiration.

4 temps pour inspirer par le nez - 4 temps pour expirer par la bouche.

Fermer les yeux et visualiser que nous sommes dans une forêt.

Nous nous plaçons sur un tronc qui nous permet de surplomber le lieu, nous sommes dans un lieu spécial, lieu de rencontre avec les gardiennes de nos ressources : les émotions.

Laissons l'émotion se présenter à nous, on peut peut être la ressentir physiquement dans notre corps, par des sensations, des images, . . . elle se place devant nous et transmet son message.


Pas de place pour l'interprétation, notre mental étant tranquillement installé dans son hamac sirotant un délicieux cocktail . . .


Laisser les mots, les phrases se présenter à nous.


Prenons un instant pour les remercier, une main sur le coeur.

Fermer l'espace sacré créé.




S'il est complexe pour vous, de vous plongez dans un espace tel que celui ci, je vous propose d'enregistrer un voyage méditatif afin de vous guider.

Pour cela, je vous invite à me contacter directement via les réseaux sociaux ou par email.





Texte non libre de droit - tout droit réservé à son auteure Ophélie H. Bouron



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout