LA COMMUNICATION ET NOTRE VIBRATION


Les mots se matérialisent à travers nos doigts, notre voix et tous détiennent une vibration, une énergie. En apportant sa conscience en cela, nous sommes invités régulièrement à modifier nos formes de phrases, qu'elles s'adressent à soi ou vers l'extérieur.


Prenons un exemple simple :

"je n'y arriverais jamais tout(e) seul(e) " !! Voyez comme sa vibration est basse, lourde et nous ferme à des possibilités. Et si nous transcendons cette phrase en " Où puis je trouver les ressources nécessaires pour m'accompagner sur cet évènement, situation ? "


Lorsque nous prêtons notre intention dans les mots employés, leur sens, nous pouvons rapidement nous rendre compte que nous nous freinons, nous même, à des possibilités autres que celle que nous voyons actuellement. Comment attirer à soi de la douceur quand nous utilisons une communication fermé et rigide ? Comment est il possible de capter un point de vue différent de la situation si notre formulation écrite ou oral est déjà clôturé à un échec évident ?

Voyons notre communication comme un muscle . . . il a été musclé, entraîné, depuis notre plus jeune enfance et nous a permis de calquer un mode de communication qui n'est pas unique ni universelle mais bien influencé par notre entourage familier, scolaire, professionnel etc . . .



Tout est inter connecté, nous le savons et en avons conscience.

En modifiant chaque instant, chaque jour notre communication, nous rééduquons tout ce muscle de la parole, des mots, de l'écrit.

Se relire à chaque sms, mail, lettre. Quelle soit personnel ou professionnel, se relire va permettre une prise de recul et une observation quand au choix des mots et des phrases employés.

Se poser la question : est ce que ma communication va permettre d'élever un échange ? va t elle ouvrir un espace de réflexion ? est ce que ma question est essentielle, permet elle d'avancer ou me limite t elle à un confort non productif, dans un personnage de calimero ?

Le dialogue que j'emploie face à la personne est il ancré au sujet ? Y a t il des émotions personnelles qui s'y infiltrent ? Si c'est le cas, je m'accorde un temps de retour à soi afin de voir ce que cela projette en moi avant de diffuser ce qui m'appartient et ne ferait que polluer l'autre personne.


Nous avons tendance, à porter responsable l'autre, de nos émotions désagréables, pourtant l'autre n'est que le miroir de notre intérieur, il est donc au poste d'élévateur et non de cause.

Une personne ne peut "nous détruire émotionnellement" que si nous lui accordons l'espace pour et si nous lui accordons cet accès - bien inconsciemment - c'est que cela est venu touché une fragilité en nous, une blessure, un traumatisme qui n' a pas été guéri, entendu, reconnu, libéré.

Pour autant l'observation de notre communication est bien pacifique, il n'est jamais question de s'auto juger quand à la manière dont nous vivons notre communication et comment nous la réceptionnons.

Nous connaissons toutes et tous la célèbre phrase " dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es" et bien disons aussi " montre moi ta communication et je te dirais qui tu es" car notre communication a l'énergie de notre histoire, de notre vécu, de vos expériences de la vie.

Communiquer avec une personne c'est également en ressentir l'énergie, la vibration de son histoire.

Peux importe le sujet abordé, la vibration ne ment pas, ses énergies ne peuvent pas être cachés car le choix des mots n'est jamais un hasard . . .

Même inconsciemment nous fournissons une multitude d'informations à notre sujet.




Quand mon enfant vient me dire qu'un autre enfant a eu des mots méchants à son égard, je prend soin de lui rappeler qu'en terme d'énergies des mots, ça n'est pas le cas. Cet enfant a utilisé des mots qu'il connaissait, qu'il a entendu, pour exprimer sa météo intérieur et certainement que mon enfant selon une situation, un événement a mis en lumière un point désagréable pour son camarade.

Il est important de prendre en compte qu'on ne nous apprend pas différentes possibilités de communication, on communique avec les outils qu'on nous a transmis depuis la petite enfance, l'enfant a donc répondu - comme la majorité des humains font face à une mise en lumière douloureuse : agressivement. Ce n'est rien d'autre qu'un moyen "d'auto défense" que l'égo humain à mis en place croyant protéger les différentes blessures du soi.

En transmettant cette information à son enfant, nous lui permettons d'utiliser un des accords toltèques : n'en fais pas une affaire personnelle . . . . La compassion se développe sans pour autant s'identifier.


Chaque jour, chaque rencontre, permet d'élever notre communication et de transmettre des clefs à nos enfants. Afin que le jugement, la jalousie et autre sentiment désagréable puisse se dissoudre et ne garder qu'une communication bienveillante.

Petits et grands, nous avons chaque instant la responsabilité des mots employés car ils proviennent de notre énergie, notre vibration. Prenons soin de ce trésor et ne nous en servons pas comme une arme . . .



Tout mon Amour,

Ophélie HB.



Texte non libre de droit - Tout copie même partielle est strictement interdite.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Abonnez-vous à notre newsletter
Canapé turquoise

CONTACT

Un Second Souffle, Terre Happy Familiale - 83 Var

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux

  • Instagram
  • Facebook Social Icône

© 2019 by Ophélie Haffner Bouron.

Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now