LE CHANGEMENT DEMARRE EN SOI

On peut acheter du matériel comme un tapis de yoga, de l'encens, de la sauge à brûler ou bien encore des livres, une nouvelle déco, accumuler des séances avec un praticien mais le début du changement, la source de départ provient de soi et uniquement en soi.



Quand on souhaite voir un changement s'opérer c'est en commençant par un changement de soi, qui prend création en soi et non de l'extérieur. On peut attendre indéfiniment ce changement, attendre que l'autre modifie ses actions, que nos blocages se résolvent par une clef magique.

Prendre conscience de cela est aussi le début de notre changement.


Nous ne sommes pas la même personne qu'hier et encore moins la même que demain !

Nous sommes en perpétuel mouvement, évoluant ou résistant, au grés des expériences de la vie, des rencontres, des conversations, des évènements qui viennent se déposer sur notre chemin comme pour nous souffler un nouveau message.


Tout se dépose pour nous et non contre nous.


La question à se poser est : " qui suis je ? qui je souhaite incarner aujourd'hui ?".

Il ne s'agit pas d'une invitation à jouer un rôle mais bien à se poser en réflexion de quel changement souhaite t - on ? Pour cela, nous devons avant tout l'incarner à l'intérieur de nous, dans nos gestes, nos paroles, notre quotidien.

En avançant dans cette perspective, il nous est offert l'opportunité d'avancer, pas à pas, une marche après l'autre sur notre véritable chemin, notre véritable histoire et son tissage.

En changeant en soi, on remarque que notre extérieur change aussi . . . enfin il s'ajuste, il se coordonne à notre changement et c'est rapidement perceptible.

Alors imaginons que chaque être humain démarre ce changement en soi . . . le collectif serait lui aussi changé.



Ouvrir son cœur, oser devenir un être humain illimité, dans la création d'une harmonie intérieure, d'une paix qui permet d'honorer son histoire avec toutes les facettes qu'elle comporte, nourrir la joie, le rire, le renouvellement.


Franchir cette bascule du paraître - " pas être " - à l'être véritable, c'est à dire être soi sans condition.

Une bascule qui nous invite à retirer les voiles de l'illusion du "pas assez", des souffrances passées, des blessures d'abandon, trahison, . . . Etre face à ses propres ombres, même les plus profondes afin de les remonter à la surface et les transcender vers la lumière pour alléger.


Entrer dans le processus du changement ne nous indique pas d'avoir un budget financier puisque cela démarre de soi . . . le reste est un plus que l'on s'offre afin d'y donner l'élan.

Au fur et à mesure de notre avancée on peut y voir se glisser une lecture, qui devient un enseignement pour soi, on peut sentir l'appel d'être accompagné le temps d'une étape de vie, installer des rituels qui nous semblent juste et cohérent avec ce que l'on vit.


C'est entrer dans la danse de la vie.

Une danse qui demande de s'accorder, au rythme des tonalités que l'on rencontre. Parfois notre vibration va être comme le violon puis on rencontre une expérience de vie qui va nous emmener vers une vibration qui invite à une danse plus folk, parfois rock . . .

Alors on ouvre notre conscience à diverses vibrations et entrons dans une observation pacifique de soi. Comment répond notre corps, comment répond notre esprit à cette vibration différent de celle que l'on a actuellement ? est ce que notre corps se trouve tendu ? fatigué ? résistant ? Est ce que notre esprit se sent agité ? A l'aise ? Après un rapide bilan général on peut adapter notre vibration afin de s'y sentir toujours centré et équilibré.



Entrer en connexion avec le vivant, les éléments comme le feu, l'air, la terre et l'eau.

Renouer avec ce que notre cœur pure est et sait.


Il est temps de s'accorder le changement de soi qui élèvera le changement du collectif.


Rappelons nous cette jolie histoire du colibri . . . qui lors d'un feu de forêt a vu tous les animaux fuir sauf le colibri qui lui faisait des aller retour pour jeter de l'eau sur les flammes, quand le roi de la foret lui demande que fait il ? il lui répond je fais ma part.

Et c'est justement cela le changement que chacun fasse sa part, peu importe quoi ou comment, nous l'incarnons.






Tout texte et photos non libre de droit - Ophélie BOURON


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Abonnez-vous à notre newsletter
Canapé turquoise

CONTACT

Un Second Souffle, Terre Happy Familiale - 83 Var

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux

  • Instagram
  • Facebook Social Icône

© 2019 by Ophélie Haffner Bouron.

Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now