• Ophélie Haffner Bouron

LES EMOTIONS - NOTRE METEO INTERIEURE

Mis à jour : janv. 3



Les émotions nous sont précieuses, puisqu'elles représentent notre météo intérieure . . . pour autant il est important de ne pas s'y identifier afin d'éviter de nous engluer dans celles qui sont semblent désagréables. Dés notre plus jeune âge, nous apprenons à identifier, une colère, une joie, une tristesse, une envie, un dégoût, etc . . . une fois identifiée, nous entrons dans l'apprentissage de l'observation :

" A quel moment l'émotion apparaît ?"

" puis "quel message apporte t'elle pour m'aider ?".


Les émotions interviennent en premier et ensuite ?

Si elles sont ignorées, mise de côtés, le corps va prendre le relais afin de nous alerter.

Cela peut être une gêne digestive, lourdeur au plexus (siège des émotions), tension dans le corps, souffle coupés, jusqu'à monté en "grade" tant que nous n'aurons pas entendu et écoutés !!

Notre météo intérieure nous guide chaque instant afin de nous permettre de garder l'axe en nous, l'équilibre, le bien être, nous sentir enraciné dans nos valeurs, nos choix, nos décisions, etc . . .


Imaginons qu'il pleut dehors, pourtant nous avons très envie de mettre notre paire de sandale . . Nous n'écoutons pas l'indication de la météo et sortons. En ignorant cette information, en la mettant de côté, nous prenons la responsabilité de fragiliser notre immunité puisque nous aurons les pieds mouillés, si nous insistons et passons la journée en sandales, s'en suis notre température corporelle descendre, éternuements, rhume, et cela monte en "degré" chaque instant où nous ignorons l'information.

Prendre conscience que les émotions sont des outils qui peuvent améliorer notre état d'être, qu'aucune ne va aller CONTRE nous mais bien POUR nous, dans la fonction de nous élever et non écraser. C'est un entraînement de chaque jour, chaque instant.

Voyons le comme un muscle qui a besoin de sa rééducation, pour cela il a besoin de s'exercer tout le temps jusqu'à ce que cela devienne une évidence, que cela se fasse naturellement comme lorsque vous marchez ou portez la fourchette à votre bouche.



Et dans notre façon de communiquer à leur sujet ?

Nous avons tendance à dire " je suis en colère !" alors que nous ne représentons pas la colère nous en sommes accompagnée, elle est à nos côtés, nous sommes donc invités à plutôt utiliser le langage :

" la colère m'accompagne". Voyez comme cela change l'énergie de la phrase, nous optons pour la posture de désidentification tout en ayant conscience que la colère est présente. Cela va nous aider grandement par la suite à entendre et écouter le message de cette colère.

L'apprentissage des émotions n'est pas réservées aux enfants, nous sommes toutes et tous concernés à déposer un regard, à établir un bilan sur nos connaissances du sujet.

Voyons le comme une mise à jour.


Quel moyen met à disposition "Un Second Souffle" ?

Nous avons ouvert un espace pour les émotions, sous forme d'atelier qui est disponible les mercredis pour les enfants dés 6 ans et les samedis pour les adultes.

Vous pouvez retrouver toutes les précisions dans le lien : ateliers en ligne de notre site internet.






Texte non libre de droit - Toute reproduction même partiel est interdite !

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Contact

Contact par téléphone ou mail 

© 2019 by Ophélie Haffner Bouron.

Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now